Néocolonialisme en Grèce, enième episode

EASO, le « Bureau européen d’appui en matière d’asile » tente de faire la loi dans le camp des refugiés à Moria, Lesvos. Après l’accord UE-Turquie, des avocats de réfugiés sont contrôlés à l’entrée et doivent spécifier avec qui exactement ils vont parler, sur quel sujet etc. ce qui viole leur secret professionnel. Souvent en plus, ce n’est pas un fonctionnaire grec qui les pose les questions mais quelqu’un d’une compagnie privée de sécurité ou des experts d’EASO qui sont installés de façon permanent dans le camp. Mardi dernier une telle experte d’EASO a annoncé l’interdiction d’entrée à certains avocats. Ceci dépasse clairement son mandat de soutien aux autorités d’asile grecques et viole la législation nationale sur le statut des avocats ainsi que la souveraineté nationale. Les avocats ont demandé à la police sur place d’activer la procédure de flagrant délit. L’experte en question a été conduite au commissariat mais elle a été relâchée un peu plus tard sans charges. Les avocats ont déposé plainte et une enquête judiciaire est en cours.

http://www.emprosnet.gr/article/84207-ntoy-dikigoron-sti-moria

antzelinatzolimoria16

Advertisements

Votre commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s