Rassemblement en solidarité avec le peuple grec, ce soir à 17h30 au Sommet européen

NL hier onder

L’évolution récente des négociations montre clairement que les créanciers veulent à toute force faire plier la résistance du peuple grec.
Les dernières propositions des institutions internationales se trouvent dans la même ligne que celles des Protocoles d’accord.

Contre le chantage des institutions néolibérales :
• nous marquons notre solidarité avec le peuple grec
• nous dénonçons l’ingérence des “institutions” dans les libres choix du peuple grec
• nous disons non à l’Europe de l’austérité et à un nouveau plan de mesures pour la Grèce
• nous défendons le droit de la Grèce à l’annulation de sa dette illégitime
La Grèce est la preuve concrète que les politiques d’austérité et de précarisation ne fonctionnent pas. Six années de coupes budgétaires sans précédent, de désinvestissement dans le secteur public et de politique salariale régressive ont conduit le pays au démantelement de toute structure sociale, à l’augmentation du chômage flagrante et à la pauvrété extrême.
Face à l’UE et les institutions internationales qui refusent de respecter le choix démocratique du peuple grec, nous exprimons notre soutien sans faille à ce peuple qui a dit non à l’austérité, ainsi que notre opposition à ceux qui cherchent à lui imposer les mêmes recettes néolibérales : toujours plus d’austérité, toujours plus de chômage, toujours plus d’inégalités.

La Grèce a le droit de rétablir les conventions collectives et le Code du travail démantelés par la Troïka ; la Grèce a le droit de prendre des mesures sociales d’urgence pour combattre la pauvreté et d’arrêter les privatisations ; la Grèce a le droit, comme tous les autres peuples d’Europe, de faire un audit de sa dette publique et d’exiger l’annulation des dettes illégitimes.

Nous appelons à un rassemblement protestataire ce soir à 17h30 à la petite rue de la Loi (entrée du parc du Cinquantenaire).

Signataires: CNE, Ander Europa, VEGA, LCR/SAP, Initiative de solidarité avec la Grèce qui resiste, Attac BXL 1, Attac BXL 2, ATTAC Liège, Izquierda Unida – Belgique, ROOD, Parti Communiste, CGSP wallonne, Syriza-Belgique, PtB/PvdA, CADTM-Belgique, Global Social, MWB-FGTB, Rifondazione Comunista, Intal, Vrede vzw, mpOC, CNAPD, PSL-LSP, ZinTV, Vonk/Révolution, Hart Boven Hard ….

===================================
NL

Het recente verloop van de onderhandelingen toont duidelijk aan dat de kredietverleners het verzet van het Griekse volk ten allen prijze willen breken.

De laatste voorstellen van de internationale instellingen lopen parallel met die van de memoranda.

Tegenover de chantage van de neoliberale instellingen
· – bevestigen wij onze solidariteit met het Griekse volk;

· – klagen we de inmenging aan van de “instellingen” in de vrije keuzes van het Griekse volk;

· – zeggen we neen aan het Europa van het soberheidsbeleid en aan een nieuwe reeks maatregelen voor Griekenland;

· – verdedigen wij het recht van Griekenland om de illegitieme schuld te annuleren.

Griekenland is het concrete bewijs dat het soberheidsbeleid en de aantasting van de leefomstandigheden geen oplossing bieden. Zes jaar van budgettaire besparingen zonder voorgaande, van teruglopende investeringen in de openbare sector en een neergang van de lonen hebben het sociaal weefsel van het land volledig vernietigd, de werkloosheid doen exploderen en extreme armoede voortgebracht.

Tegenover de EU en de internationale instellingen die weigeren de democratische keuze van de Grieken te erkennen, betuigen wij onze volledige steun aan het Griekse volk dat neen zegde tegen het soberheidsbeleid. We bevestigen ook ons verzet tegen degenen die steeds dezelfde neoliberale recepten willen opleggen: meer bezuinigingen, meer werkloosheid, meer ongelijkheid.

Griekenland heeft het recht om de collectieve arbeidsovereenkomsten en de arbeidswetgeving te herstellen die door de Trojka ontmanteld werden. Griekenland heeft het recht om dringende sociale maatregelen te treffen ter bestrijding van de armoede, en om de privatiseringen een halt toe te roepen. Griekenland heeft het recht om, net zoals alle andere Europese volkeren, een audit van de overheidsschuld te organiseren en de annulering van illegitieme schulden te eisen.

Advertisements

Votre commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s