Le gouvernement Samaras joue avec la vie de Nikos Romanos

Après un ping-pong pour trouver à qui tombe la responsabilité de décider sur le sort de Nikos Romanos, les autorités judiciaires ont définitivement rejeté aujourd’hui sa demande: il reclame son droit de suivre des cours à l’université suite sa réussite aux examens d’entrée. Le ministre de la Justice propose des cours par video conférence, qui sont ni prévus par la loi ni faisables en pratique.

Hier presque 10 mille personnes ont défilé dans les rues d’Athènes en solidarité avec Romanos. Les cortèges se sont réunies avec les grèvistes de faim immigrés Syriens.

https://www.youtube.com/watch?v=XKiG4Ad02TM

La police a tabassé des manifestants qu’elle a arrêtés; 12 parmi eux sont chargés d’accusations penales.

Aujourd’hui la police a aussi frappé des personnes handicapés qui reclamaient leurs droits.

MATvsAMEARomanos est au 24e jour de grève de faim et il a publié une nouvelle lettre où il affirme sa décision d’aller jusqu’au bout. Selon les medecins, l’état de sa santé devient critique; lui, il refuse toujours de recevoir toute forme de nouriture. Le gouvernement, à travers le parquet, a ordonné medecins traitants de le nourir obligatoirement, ce qu’ils ont refusé, puisqu’il s’agit de torture, selon les règles d’éthique médicale.

Se dirigant vers une defaite éléctorale éclatante, le gouvernement choisi d’investrir à la tension.

Advertisements

Votre commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s